Téléphone 01 40 22 79 85

01 40 22 79 85 (lundi - vendredi : 9h à 17h)

Paiement 100% sécurisé

Paiement 100% sécurisé

Editions France Agricole - L'éditeur du monde agricole
Mon compte
MON COMPTE

Bienvenue dans votre espace client

J’ai un compte

J’ai oublié mon mot de passe
Partager Partager
Référence : 925001

Les sociétés en agriculture

Les auteurs décrivent et comparent les formes d'organisation sociétaires de l'exploitation agricole actuellement proposées dans l'arsenal juridique des codes civil et rural :
-    les sociétés foncières (GFA, GFR, groupement forestier) permettant d'assurer une propriété partagée du capital, la pérennité de sa possession et faciliter sa transmission
-    les sociétés de gestion de l'entreprise agricole (SCEA, EARL, GAEC, société laitière, société d'assolement en commun) permettant l'organisation de la viabilité de l'exploitation, prévoyant son fonctionnement, sa pluriactivité, sa restructuration et le mode de mobilisation des capitaux
-    les sociétés commerciales (GIE, SNC, SARL, SAS) permettant l'organisation de la vente des produits fermiers, des services ou des prestations offerts par l'exploitation.

De plus, les auteurs proposent :    
-    une méthode aidant à la décision quant à la forme sociétaire la plus appropriée en fonction des ambitions, des réalités et des contraintes des exploitants,
-    des formules types facilitant la rédaction des statuts.
Cette 4ème édition est mise à jour en fonction des derniers textes et de la jurisprudence.

Voir toutes les informations

  • ISBN : 9782855572185
  • Edition : Editions France Agricole
  • Année : 2012
  • Dimension : 16,5 x 23 cm
  • Informations complémentaires : 424 pages

PREMIERE PARTIE : LES SOCIETES FONCIERES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

1. Le groupement agricoLe foncier (gaf) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

2. Le groupement foncier agricoLe (gfa) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

2.1. Le but de la loi et l'institution. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

2.2. Description. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

3. Le groupement forestier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

3.1. Description. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

3.2. Groupements volontaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

3.3. Groupements imposés dans une indivision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49

3.4. Fiscalité du groupement forestier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

4. Les sociétés d'épargne forestière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55

5. Le groupement foncier ruraL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56

5.1. origine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56

5.2. Formulation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56

5.3. Contenu de la loi nouvelle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56

6. Les sociétés civiLes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

6.1. Actualité légale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

6.2. Actualité jurisprudentielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

6.3. Propriétés des parts. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

6.4. Gérance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

6.5. Fonctionnement de la société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

6.6. Contribution aux pertes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

6.7. Modifications aux statuts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60

6.8. Abus de majorité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60

6.9. Dissolution. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60

DEUXIEME PARTIE : LES SOCIETES CIVILES POUR EXPLOITER . . . . . . . . . . . 63

1. La société civiLe d'expLoitation agricoLe (scea). . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65

1.1. Description et caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65

1.2. Fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101

1.3. Mouvements d'associés et transmission

de parts sociales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

1.4. La fin de la SCEA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

1.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145

2. L'expLoitation agricoLe à responsabiLité Limitée (earL) . . . . . . . . . . . 146

2.1. Description et caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146

2.2. Fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161

2.3. Mouvements d'associés et transmission

de parts sociales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176

2.4. Dissolution – liquidation – partage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180

2.5. L'EARL face à l'EIRL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182

2.6. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184

3. Le groupement agricoLe d'expLoitation en commun (gaec) . . . . . 185

3.1. Description et caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185

3.2. Fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215

3.3. Mouvements d'associés et transmission de parts sociales . . . . . . . . . . . 226

3.4. La fin du GAEC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 230

3.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 231

4. La société de production Laitière (spL) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 232

4.1. Description et caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 232

4.2. Fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238

4.3. Mouvements d'associés et transmission

de parts sociales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 243

4.4. La fin de la société laitière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 247

4.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 249

5. La société d'assoLement en commun (sac) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 250

5.1. Description et caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 251

5.2. Fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 257

5.3. Mouvements d'associés et transmission de parts sociales . . . . . . . . . . . 261

5.4. Fin de la société d'assolement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 263

5.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266

TRoISIEME PARTIE : LES SoCIETES CoMMERCIALES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 267

1. Le groupement d'intérêt économique (gie) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 269

1.1. o bjet du GIE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 269

1.2. Le siège social et le lieu de vente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 271

1.3. Les membres du GIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 272

1.4. La constitution du GIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 274

1.5. Le fonctionnement du GIE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 275

1.6. Le financement du GIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 277

1.7. Le régime fiscal du GIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 281

1.8. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 287

2. La société en nom coLLectif (snc). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 288

2.1. Principales caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 288

2.2. Quelques aspects juridiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 289

2.3. Aspect fiscal de la SNC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 295

2.4. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 296

3. La société à responsabiLité Limitée (sarL). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 298

3.1. Principales caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 298

3.2. Fonctionnement et organisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 301

3.3. Les parts sociales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 310

3.4. Aspect fiscal de la SARL. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 313

3.5. La fin de la SARL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 314

3.6. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 315

4. La société par actions simpLifiée (sas) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 316

4.1. Principales caractéristiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 316

4.2. Fonctionnement et organisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 318

4.3. Les actionnaires et les actions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 324

4.4. Aspect fiscal de la SAS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 326

4.5. La fin de la SAS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 326

4.6. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 327

QUATRIEME PARTIE : METhoDoLoGIE D'APPRoChE :

LA MISE EN PLACE D'UNE FoRME SoCIETAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 329

1. opportunité d'un choix sociétaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 331

1.1. Les intérêts d'une société. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 331

1.2. Les contraintes de la forme sociétaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 334

2. préparation d'une constitution sociétaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 336

2.1. Réflexion sur le projet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 336

2.2. Préparation du projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 337

2.3. Recherche d'une méthode de réflexion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 338

2.4. Mise en place du projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 341

concLusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 343

annexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 345

Liste des sigLes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 412

index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 415

Jacques Lachaud et Lionel Manteau sont tous deux avocats spécialistes du droit rural.
Satisfait ou remboursé

Satisfait ou remboursé

Paiement 100% sécurisé

Paiement 100% sécurisé

Service clients

Service clients

Livraison garantie

Livraison garantie